Articles

Présentation du projet robot 2017

Sommaire[Masquer]

1. Introduction

Cet article présente le projet robot initié à l'IUT de l'Indre au semestre 2 de l'année 2017.

L'objectif final est d'organiser une compétition de robotique entre les différents groupes de travaux pratiques dont les règles de base sont explicitées ci-dessous.

2. La compétition

2.1. Date et lieu de l'épreuve

La compétition se déroulera en juin lors de la dernière séance de l'année et aura lieu dans le hall du batiment recherche de l'IUT de l'Indre, site de Châteauroux.

2.2. Terrain de jeu

Il s'agit d'un carré de 4m de côté délimité par une ligne de couleur blanc-jaunâtre identifiable par les robots pour peu qu'ils soient munis d'un système de capteurs adaptés.

On trouve également sur le terrain différents obstacles dont la dimension est sensiblement celle du robot lui-même que les robots devront éviter sous peine d'être affectés de pénalités.

Les extrémités de l'une des diagonales reçoivent des balises infra-rouges, notées balise 1 et balise 2 destinées au guidage des robots, les balises émettant toutes deux des codes différents.

Les espaces d'arrivée sont repérés par des zones colorées, rouge pour l'une, bleue pour l'autre, chacune à proximité d'une des deux balises.

2.3. Principe de l'épreuve

Les équipes concourrent deux par deux. Au début de l'épreuve, le robot 1 de l'équipe 1 est placé au pied de la balise 1 et le robot 2 au pied de la balise 2. Ils ont alors pour objectif de rejoindre la balise opposée le plus rapidement possible en évitant les obstacles et en ne sortant pas des limites du périmètre du terrain de jeu.

3. Le robot

3.1. La base fournie

Il s'agit d'une structure en plastique carrée d'une trentaine de centimètres de côté équipée de deux motoréducteurs à courant continu caractérisés par une tension nominale de 12V.

La réalisation des différentes fonctions indispensables au fonctionnement du robot repose sur l'usage d'un panel de composants stockés en salle de travaux pratiques et s'appuie en particulier très souvent sur l'emploi de microcontrôleur ATmega328p (identique à ceux présents sur les cartes de type Arduino UNO).

Les développements logiciels peuvent être réalisés soit avec l'IDE Arduino, soit avec l'environnement de développement Atmel Studio. Dasn les deux cas, on utilise le bootloader Arduino pour charger et tester le programme dans la cible.

3.2. Les capteurs

Divers capteurs sont proposés :

  • capteurs de couleurs,
  • capteurs optoélectroniques réflectifs,
  • transducteurs ultra-sonores,
  • récepteur infrarouge intégrant les étages de démodulation,
  • diodes émettrices infrarouges,
  • ...